Christine Peres

Approches complémentaires

Outre l’approche art-thérapeutique que je vous propose,
je suis parallèlement formée :

  • en psychosomatique auprès de l’Ecole de médecine psychosomatique de Nimes, dirigée par le Docteur Philippe Pongy.
  • en travail rituel auprès de HO Rites de Passage, école québécoise de rites de passage, fondée par Paule Lebrun.
  • en accompagnement spécifique des personnes ayant subi des violences sexuelles : par l’association Stop aux violences sexuelles.
  • et depuis début 2021, je me forme en systémie et travail rituel auprès d’Éric Laudière, formée par Alejandro Jodorowsky ; au sein de l’École des chemins de la Joie. En décembre 2021, j’ai ainsi validé l’année de « constellation en cabinet » que j’explicite plus bas.

La « psychosomatique » en quelques mots

La médecine psychosomatique intègre, dans son approche, la prise en compte des facteurs psychiques et émotionnels dans le déterminisme des maladies.
Une douleur peut s’installer, voire se chroniciser (lorsqu’elle est dans le corps depuis plus de 3 mois).
Il parait essentiel de la considérer, de la questionner et non seulement sur le plan mécanique ou purement physiologique.
Que vient-elle crier ou tout au contraire cacher?

Cette approche nourrit profondément ma pratique d’art-thérapeute.
Elle me permet de m’appuyer sur une lecture globale de la personne.
Et grâce à l’art-thérapie, forte de cette lecture, j’accompagne la personne à lier et mettre en résonance les différentes dimensions de son être, dont celle en souffrance.
Ainsi, cela évite toute séparation entre psyché (âme) et soma (corps en grec ancien).

« L’ame respire à travers le corps, et la souffrance, qu’elle provienne de la peau ou d’une image mentale, a lieu dans la chair » (Damasio 1995)


La « Constellation en cabinet » en quelques mots

L’approche « constellation en cabinet » est une approche psycho-corporelle.
Elle s’appuie sur l’approche systémique (le fait que nous soyons des êtres de relation et baignant dans un réseau de connexions tant verticales -aspect transgénérationnel- qu’horizontales -inconscient collectif).
Elle se déploie dans le monde intérieur de la personne qui est accompagnée.

De la même manière qu’en art-thérapie, mais avec le corps pour principal « messager sensible », nous allons suivre le fil de l’inconscient de la personne et entrer en contact avec ses ressources, ses symboles, son langage, ses représentations, jusqu’à reconnaître, embrasser et relâcher les perceptions, ressentis, scenarii qui ont été douloureux et laisser ainsi place à une autonomie retrouvée.

Selon l’appétence, les problématiques soulevés, le besoin de « déloger » des systèmes puissamment à l’œuvre depuis longtemps, je peux proposer des séances de « constellation en cabinet ». Elles viennent très souvent renforcer le processus thérapeutique.