Christine Peres

Pour qui?

Pour toute personne désireuse de réinvestir sa créativité et sa liberté d’être, et de permettre le déploiement de sa singularité.

Les champs convoqués en séance d’art-thérapie sont nombreux :

La place / le champ social
> s’accueillir pour mieux prendre sa place : dans sa famille d’origine, sa famille actuelle, son travail, sa vie sociale … et en lien avec la dimension transgénérationnelle.
Se rejoue t-il un scénario mais qui ne ne vous appartient pas?

L’élan vital / le champ de l’expression
> Retrouver le plaisir de se mettre en mouvement, de créer,
> passer de l’état d’objet à celui de sujet,
grâce à l’aire du « jeu » pour accéder à celle du « je » vers une meilleure estime de soi.

La conscience du corps / le champ corporel
> Réinvestir son corps.

Et bien sûr le champ relationnel.

Une séance d’art-thérapie est un espace de rencontre.
Un espace de rencontre avec soi, avec l’autre.
Un espace loin de toute attente, de toute contrainte.

Je vous invite à aller à la rencontre de votre nature profonde, de vos besoins, de votre propre espace.

Pour cela, de nombreux outils seront mis à votre disposition : terre, peinture, collage, expression corporelle, écriture, marionnettes… selon votre appétence, votre envie, à votre rythme.


Déroulé type d’un début d’accompagnement – une rencontre qui se déploie en 3 séances :
> rencontre, partage de votre problématique et des éléments de votre histoire de vie que vous souhaitez partager
> et première rencontre avec l’art-thérapie et ce que cette approche permet de vous faire rencontrer en vous : comment ces problématiques prennent forme ?, y a t-il d’autres besoins plus inconscients?
Nous commençons à laisser émerger ce qui souhaite se dire …
> et enfin je me présente et propose mon cadre thérapeutique (les fondements de ma pratique et son cadre)
Et lors de la 3e séance, nous échangeons sur les objectifs révélés par ces deux premières séances, bien souvent décisives et très riches, que nous validons ensemble tout comme le cadre thérapeutique. Enfin nous définissons une durée d’accompagnement et un rythme. Tout cela concourt à définir une direction mais aussi des règles partagées qui permettent d’asseoir une sécurité et dès lors un engagement de la personne qui vient travailler une problématique.